Accueil commune de cherier 42
Accueil commune de cherier 42
Accueil commune de cherier 42
Accueil

Accueil commune de cherier 42

26/02 ALERTE POLLUTION NIVEAU 2 
La préfecture de la Loire communique :
Un épisode de pollution de type mixte aux particules PM10 (poussières désertiques) a débuté hier sur les deux bassins d’air du département :
- Contrefort du Massif
- Bassin Stéphanois

La procédure d'alerte de niveau 2 est désormais activée à compter de 17h le 25/02/2021, à l'ensemble des communes du département.

Parmi les mesures prises, il est prévu que soit mise en place, dès aujourd'hui 26/02 5h00, la circulation différenciée sur le secteur compris à l’intérieur du périmètre défini par les axes A72-RD20-RN88 (exclus de ce périmètre).

Mais également pour toutes les communes du 42 :
- barbecues interdits
- feux de déchets verts interdits même par dérogations
- abaissement temporaire de la vitesse autorisée : - 20km/h sur tous les axes routiers où la vitesse est habituellement autorisée à + de 90km/h et 70km/h sur les axes routiers où la vitesse est habituellement autorisée de 80km/h

Cet arrêté est consultable en ligne:  http://www.loire.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_pollution_n2_pm10_250220201.pdf
---
BULLETIN COMMUNAL ET COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE JANVIER 2021
----

----------------

A PARTIR DU 18 AOÛT 2020 TELECHARGER ILLIWAP POUR SUIVRE L'ACTUALITE DE CHERIER EN TEMPS REEL !

guide de téléchargement

-------------------------------

CHÉRIER, LA PLUS MONTAGNARDE DES 11 COMMUNES DU PAYS D'URFÉ

Au Sud des Monts de la Madeleine, dans le département de la Loire,  Chérier est la plus montagnarde  des onze communes du  Pays d’Urfé : son vieux bourg est le plus élevé du canton (824 m. d'altitude) et son relief le plus accidenté (altitude entre 590 et 1150m).

La commune présente la particularité d'avoir deux bourgs :

Le Vieux Chérier, à l'écart des grands axes, surplombant de son  balcon toute la plaine roannaise (du clocher, on dit pouvoir compter 58 clochers) et bien au delà puisqu'on peut fréquemment admirer le massif du Mont Blanc.

Le Bourg des Moulins, qui s'est développé au 19e siècle dans la vallée, au point de rencontre de la route de Roanne à Clermont-Ferrand, ancienne voie royale élargie et aménagée sous Napoléon, et de l'Isable, rivière qui faisait tourner les six moulins qui lui ont donné son nom. L'activité économique plus florissante de ce hameau y a attiré  la population et a transformé ce lieu en deuxième bourg, qui s'est doté de son église, de ses écoles, de sa mairie pour finalement devenir le centre actif de la commune, qui est souvent appelée Moulins-Chérier.

EN SAVOIR PLUS

Liens utiles